Au nord des gloutons

Manuela Draeger, Au nord des gloutons, Paris : L’École des loisirs, 2002, 67 p., coll. Médium.

Quatrième de couverture :

Bobby Potemkine se sent bien seul depuis que son chien Djinn est parti jouer du nanoctiluphe dans un orchestre de mouches. L’animal mélomane a bien été obligé de remplacer la musicienne Lili Gesualdo : il l’avait croquée. Comme ça. En chahutant. D’ailleurs, ça arrive à n’importe qui de manger quelqu’un. Chaque jour, sans le savoir, un petit garçon ou une petite fille avale tout rond Auguste Diodon, un macaroni caché au fond de son assiette. Un autre exemple ? Djimmy Gershwin, le tigre qui sent fort le pipi, a bien du mal à se retenir quand il voit un enfant courir devant lui. Il a tendance à le confondre avec un surmulot !
Au nord des gloutons, chacun a sa propre manière de se nourrir. Jusqu’au jour où Big Katz, le crabe laineux qui a toujours envie d’aider son prochain, décide de sauver le macaroni Auguste Diodon. Il sonne à la porte de Bobby Potemkine pour lui demander son aide. Ça tombe bien. Son ami n’attendait qu’une nouvelle enquête bizarre pour se réchauffer…
Mais faut-il vraiment sauver Auguste Diodon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *