Archives du mot-clé Haïkus de prison

Vrais-faux romanciers [discussion radiophonique]

« Vrais-faux romanciers [discussion radiophonique] » / par Pascale Casanova, avec David Ruffel, Jean-Benoît Puech, Jean-Baptiste Harang et Jean-Pierre Morel, Les Mardis littéraires, [Radio] France Culture, 20 mai 2008, 59 min. 5 s. Écoute Voir la page de l’émission sur le site de la radio. Les livres présentés et discutés sont : Avec les Moines-soldats et Haïkus de prison de Lut

Vous qui aimez Volodine, écoutez !

Isabelle Rüf, « Vous qui aimez Volodine, écoutez ! », Le Temps, 10 mai 2008. Article disponible sur le site LeTemps.ch (abonnement gratuit aux archives). Pour mémoire : Dans les romans d’Antoine Volodine, Lutz Bassmann apparaît comme le porte-parole d’écrivains en prison. Il signe deux livres. Lutz Bassmann. Avec les moines-soldats. Haïkus de prison. Verdier/chaoïd. 252 p. et 90 p. Pour ceu

Fécondité du désastre

Alain Nicolas, « Fécondité du désastre », L’Humanité, 15 mai 2008. Article disponible sur le site de L’Humanité (décommandé aux utilisateurs de Firefox) Pour mémoire : « Les noms ou les surnoms sont des manières commodes d’étiqueter les gens, mais ils ne signifient pas grand-chose. Il n’y a pratiquement rien derrière.  » Celui qui parle ainsi, dans Avec les moines-soldats, a cho

Faux passeports

Charles Plisnier, Faux passeports, Paris : Buchet / Chastel, 1996, 395 p. Reprint de l’édition Paris : R. A. Corrêa, 1937, 400 p. Ouvrage indiqué par Jean-Pierre Morel comme employant des procédés hétéronymiques similaires à ceux pratiqués dans le cadre du post-exotisme lors d’une émission des Mardis littéraires (20 mai 2008, avec Lionel Ruffel) partiellement consacrée aux deux ouvrages de

Le porte-voix de Volodine

Jean-Baptiste Harang, « Le porte-voix de Volodine », Le Magazine littéraire, n° 476, 1er juin 2008, p. 26-27. début de l’article disponible sur le site du magazine. Pour mémoire : Il est rare que l’on se vante d’écrire les livres des autres, et c’est alors pour de mauvaises raisons. Jusqu’ici les voix du post-exotisme, comme celles de Dieu et du diable, semblai

Fiat Lutz

Jean-Didier Wagneur, « Fiat Lutz », Libération, 22 mai 2008. disponible sur le site du journal. repris dans le Journal LittéRéticulaire du 3 juin 2008. Pour mémoire : Post exotisme. Volodine laisse écrire un de ses personnages. Le nom de Lutz Bassmann n’est pas inconnu aux lecteurs des romans d’Antoine Volodine. Il a été le protagoniste du Post-exotisme en dix leçons, leçon o