Boire chaud et suivre la route du rhume

samedi 21 juillet 2012, à 23:59 par Berlol – Enregistrer & partager

Notules remises en forme dimanche…

Cinquième jour du rhume d’été et premier jour de fièvre, le seul j’espère.

La météo m’aide un peu : grisaille tiède et souvent pluvieuse qui dispense de climatisation.

Ai réussi à sortir deux quarts d’heure. Une fois pour aller à la droguerie Sugiyama réapprovisionner en mouchoirs en papier, savon mousse, lingettes désinfectantes. Pas spécialement de médicaments, il n’y a qu’à boire chaud et suivre la route du rhume – et éviter qu’il se complique… La seconde fois, pour aller au supermarché Valor. Mais qu’est-ce que j’ai envie de manger, moi ? Pas grand-chose. Des yaourts. Des œufs. Du lait, pour boire chaud avec du miel. Des concombres. De l’ananas, tiens.

Fièvre dans la soirée, 37,9°C vers 21 heures. Pas mortel, mais intellectuellement, ne plus suis (sic) que l’ombre de moi-même. Plus d’appétit, pas de lecture, ni d’intérêt à ce qui se passe sur le web. Surtout après la révélation des boîtes en plomb pour fausser la mesure des doses reçues : l’industrie nucléaire est de la base au sommet une saloperie sans nom. Même pour l’indépendance énergétique, comment peut-on être pro-nucléaire ?

J’arrive pas à dormir mais je me recouche quand même…

Publié dans le JLR


(Les commentaires sont désactivés).