Cosmédia sur corpourri

jeudi 22 novembre 2012, à 23:59 par Berlol – Enregistrer & partager

Non, malgré l’envie, je ne commencerai pas toujours mes textes par le mot « non ».

Mais l’hilarité reprend de plus belle : Sarkozy interrogé à Bordeaux, Juppé candidat juge de paix jusqu’à vingt heures (non mais, ils s’écoutent des fois, eux !), suspension de la nomination du nouveau directeur de Science Po… Point commun, cosmédia sur corpourri : via les médias, embellissement cosmétique permanent de la personne, de la pensée et de l’action, tandis qu’en réalité, c’est le mensonge, la dissimulation, l’intimidation, l’entente illicite, le pot de vin et la barbouzerie qui structurent la vie (des) politique(s). Même si cette réalité n’apparaît pas, ou alors longtemps après les faits, les gens pas trop neuneus finissent par la voir venir…
Le vrai mystère est de savoir pourquoi, le sachant, ça continue. Une chose est sûre, et c’est peut-être la réponse, je ne vais pas me salir les mains ou ruiner ma propre vie pour changer ça. (Et qu’on ne me dise pas que je pourrais être militant dans un parti qui lutte contre la corruption globale, ou journaliste dans un média indépendant : il y en a déjà, ça n’a rien changé, et je ne suis pas plus doué que les autres.)

Séminaire cinéma d’aujourd’hui : première moitié de Marie-Antoinette (S. Coppola, 2006) ; après avoir visionné et commenté pendant les deux dernières séances Lady Oscar, le film de Jacques Demy (1979), réputé navet et que je considère plutôt comme un ocni (avec un « c » pour cinématographique), un ocni contestataire, féministe et kitsch. Sur cette base, on verra la semaine prochaine les points communs entre les deux. Et il y en a plus qu’on ne le croit, à commencer par le tournage à Versailles, à près de trente ans de distance, dans des conditions qu’aucune autre production n’a pu obtenir.

Nouvelle soupe poireaux pommes de terre maison, excellent remède à l’inflammation des cordes vocales – je dis ça, mais en fait je n’en sais rien.

Les humains qui passaient parmi nous avec des T-shirts proclamant leur appartenance à des missions humanitaires internationales, les humains venus d’ailleurs détournaient le regard comme si nous commettions des actions répugnantes. Nous n’aimions guère les hungry ghosts, mais nous aimions encore moins les individus qui apparaissaient parmi nous pour nous recenser et nous baguer sous divers prétextes religieux ou compassionnels. Avec une générosité un peu ostentatoire, ces individus nous distribuaient les surplus périmés de leurs métropoles impériales, leur viande en flocons, leur lait granulé, leurs produits rances, leurs peluches grotesques, leurs médicaments de récupération, leur commisération, leur foi en des dieux incompréhensibles, puis, bien plus au courant que nous des choses du monde, ils s’écartaient à temps pour échapper aux bombes.1

Dans les dernières pages figure une longue liste de crimes imputables à Nathan Golshem, ou à quiconque, mort ou vivant, a l’esprit libre.
SOLIDARITÉ AVEC NATHAN GOLSHEM !!

Assassinat de personnalités de premier plan
Assassinat de personnalités de moindre importance
Attaques de succursales bancaires
Intelligence avec l’opposition armée […]
Insultes à la mémoire collective
Propagation de rumeurs antinationales […]
Dépose de cadavre devant une sortie de secours
Lavage de cerveau avec produits interdits
Infraction à la législation sur les animaux dangereux
Habitation illégale de terriers
Stupeur exagérée
Domination imparfaite du rugissement
Vandalisme aggravé sur bâtiments de détention
Atteinte  au moral des grands plantigrades
Apprentissage passif de jiu-jitsu
Règles douloureuses
Distribution d’armes sur la voie publique […]
Gavage d’ourses blanches
Utilisation de sacs de couchage pendant un discours officiel
Confection d’amulettes en zone pénitentiaire
Postures nocturnes indécentes […]
Passage de troupeaux hors saison
Assistance à animaux en cage ne la souhaitant pas
Atteinte à la sûreté de l’État […]
Grippe aviaire avec préméditation
Acclimatation forcée de pachydermes […]
Achat de meringues en vue d’un enrichissement personnel
Pressions morales sur militaires ayant échappé au feu
Discours intra-utérin
Non-repentir avec récidive
Atteinte à l’intégrité physique de milliardaires
Fourniture de matériel de communication à des suicidés […]
Danse lascive avec des kolkhoziennes de petite taille
Recel de char d’assaut
Appel au meurtre de parlementaires […]
Rupture d’anévrisme
Modification génétique d’officiers pendant l’exercice
Entrave à la circulation de carnassiers
Gonflage de poupées gonflables pendant une prise d’armes
Échange de regards de connivence avec des chiennes
Fétidité aggravée en présence d’économistes […]
Enfumage de personnel diplomatique
Usage disproportionné de chants funèbres
Administration injurieuse d’extrême-onction
Emprunt malveillant de fruits et légumes
Contestation de l’existence de l’humanité […]
Dépose de méduse sur banc public
Bouchage et débouchage de lavabo sans autorisation
Contestation de l’existence des alvéoles pulmonaires
Aide logistique à rongeurs en zone urbaine
Envoi de courrier non timbré
Position fœtale puis fausse couche […]
Somnolence après les repas […]
Simulation insultante d’orgasme
Appel à la coopération avec des chauves-souris porteuses de virus […]
Vol plané en réunion […] (Ibid., p. 177-183.)

Notes ________________
  1. Lutz Bassmann, Danse avec Nathan Golshem, p. 119-120. []

Tags : , , , ,

Publié dans le JLR

3 commentaires

  1. rose

    Mais ils en crèvent et de sale manière, cf. le directeur à New York décidément lieu de bien des pratiques ! Je n’en ris pas et les laisse à leurs ego boursouflés : comédie des masques, vanités citadines… J’y préfère les tragiques dans les grands théâtres romains et grecs.

    Moi aussi, je crèverai mais mieux je l’espère, dans la dignité, et sursum corda.

    Versailles : Portrait d’un homme heureux d’Erik Orsenna hommage rendu à Le Nôtre, jardinier du roi.

    Pour les cordes vocales : repos absolu, miel, citron et rhum le tout dans l’eau bouillante. Puis silence absolu de votre auditoire, confit dans un respect déférent. J’en ai l’âge.

  2. Berlol

    Merci de vos conseils pour les cordes vocales. Là j’ai tout sauf le rhum 😉
    J’ai repris de la voix cet après-midi et d’ailleurs je n’ai pas de cours…

  3. rose

    zut je ne sais par quoi remplacer le rhum, à vous de voir !
    Repos repos la voix comme les grands chanteurs d’opéra.