Se fader des tonnes sur Camus

lundi 4 janvier 2010, à 23:59 par Berlol – Enregistrer & partager

Au boulot. Avec comme tâche de fond, les premiers enregistrements radios de l’année. Et faut dire que ça commence très fort. Olivier Schefer pour Des Revenants dans Du Jour au lendemain du 1er janvier. Michel Deguy et André Lebeau sur la conscience écologique dans Répliques de samedi. Alain Corbin sur les bonheurs du nez dans Concordance des temps juste après. Plusieurs ouvrages attirants commentés dans Jeux d’épreuves, dont Entrée des fantômes de Jean-Jacques Schuhl. Hier dans Tire ta langue, c’est Gérard Genette qui ouvre le bal. Puis on va de Doyle à Hammett dans l’Atelier littéraire, pour finir en beauté avec deux pièces de Nathalie Sarraute dans les Fictions du soir !
Après, c’est vrai qu’il va falloir se fader des tonnes sur Camus, et ce dans presque toutes les émissions. Et j’en écouterai sans doute une bonne partie… Je ne déteste pas Camus, j’en ai déjà pas mal lu et même fait cours sur L’Étranger et plus anciennement sur La Chute, mais je ne vois en lui ni un grand écrivain ni un vrai philosophe — au mieux un penseur et un intellectuel humaniste qui souligne les limites de l’idéalisme et de l’insuffisance des politiques dans son temps.
Ah, j’allais oublier ! En direct, parce que dans le programme des nuits, donc pas stocké sur le site, j’ai enregistré hier une excellente fiction de Béatrix Beck, Un Lacet autour du cou (de 1978), et j’attends avec impatience la mise en onde de Pierrot mon ami de Raymond Queneau de mercredi à vendredi, à minuit et demi (émission datant de 1954).
À l’exception de ceux de la nuit, donc, la plupart de ces programmes sont accessibles directement dans la page Netvibes de Litor, à l’onglet Ondes.

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Publié dans le JLR


(Les commentaires sont désactivés).