Rêve de pousser le chien en fin de course

samedi 31 octobre 2009, à 23:59 par Berlol – Enregistrer & partager

Ce matin, mes neurones sont tous au rendez-vous et le chapitre IV de l’Éducation sentimentale est, je crois, honorablement traité, ainsi que l’aventure du mot « hasard », sans doute un des plus réussis de la série. Les oreilles flaubertibles s’en apercevront peut-être.
Ci-bas, la liste des occurrences prises dans Intratext, avec la pagination Pocket Classiques entre parenthèse, suivie d’une ou deux lettres dont la légende concerne le sens à donner au mot dans chaque contexte : S = (23) sens simulé, utilisé ; F (20) = au sens de réellement fortuit ; C = (21) chance & son contraire ; E = égaré, indifférent (aller par les rues).
On y voit apparaître, et ce fut pour moi une grande surprise, que l’usage du mot par les personnages est majoritairement à des fins hypocrites et calculatrices : les gens disent que ça arrive par hasard, prétendent qu’ils passaient par là par hasard, alors qu’ils ont tout bien préparé… Beaucoup de F sont associés à un C montrant que même les événements fortuits sont utilisés, récupérés. Et il y a toujours quelqu’un pour gober ça.
Le pire est quand Frédéric rêve de pousser le chien en fin de course :

« Arnoux dormait les deux bras ouverts ; et comme son fusil était posé la crosse en bas un peu obliquement, la gueule du canon lui arrivait sous l’aisselle. Frédéric le remarqua et fut effrayé.
— « Mais non ! j’ai tort ! il n’y a rien à craindre ! S’il mourait cependant… »
Et, tout de suite, des tableaux à n’en plus finir se déroulèrent. Il s’aperçut avec Elle, la nuit, dans une chaise de poste ; puis, au bord d’un fleuve par un soir d’été, et sous le reflet d’une lampe, chez eux, dans leur maison. Il s’arrêtait même à des calculs de ménage, des dispositions domestiques, contemplant, palpant déjà son bonheur ; — et, pour le réaliser, il aurait fallu seulement que le chien du fusil se levât ! On pouvait le pousser du bout de l’orteil ; le coup partirait, ce serait un hasard, rien de plus !
Frédéric s’étendit sur cette idée, comme un dramaturge qui compose. Tout à coup, il lui sembla qu’elle n’était pas loin de se résoudre en action, et qu’il allait y contribuer, qu’il en avait envie ; alors, une grande peur le saisit. Au milieu de cette angoisse, il éprouvait un plaisir, et s’y enfonçait de plus en plus, sentant avec effroi ses scrupules disparaître ; dans la fureur de sa rêverie, le reste du monde s’effaçait ; et il n’avait conscience de lui-même que par un intolérable serrement à la poitrine. » (3, I)

En revanche, le vrai hasard, si je puis dire, celui que Flaubert fabrique pour forcer les rencontres et les événements personnels dans les interstices de l’histoire officielle et rendre tout à fait chaotique la vie de ce pauvre jeune homme, se manifeste le plus souvent sans mots, par les parataxes, énumérations et ellipses. Démonstration avec le terrible stretto qu’est le chapitre V de la 3e partie : la disparition des Arnoux, la mort de l’enfant, la vente aux enchères, la rupture avec Rosanette puis avec Mme Dambreuse, le mariage de Deslauriers et l’assassinat de Dussardier par Sénécal — après tous ces coups reçus, il faudra que quinze ans passent pour que Frédéric consente à revenir dans le texte… On se dit qu’il aurait peut-être dû assassiner Arnoux quand le hasard lui en avait fourni l’occasion.

1, 1| (27S) envie d’entrer comme par hasard dans la cour des diligences.
1, 2| (32F) traduction de Platon ouverte par hasard l’enthousiasma. Alors il
1, 3| (39C) faire sa grande visite. ~ Le hasard l’avait servi. Le père Roque
1, 3| (47C) aborder, des complications du hasard, des périls extraordinaires
1, 4| (67S) n’avait point trouvé par hasard son calepin, un petit calepin
1, 4| (69F) Cette épithète, lancée au hasard, toucha Frédéric en plein
1, 4| (75E) toujours devant lui, au hasard, éperdu, entraîné. Un air
1, 5| (90S) dans le programme, — un hasard, une injustice ; — d’ailleurs,
1, 5| (92C) tentative le décourageait sur le hasard des autres. Alors commencèrent
1, 5| (93E) sortait. ~ Il remontait, au hasard, le Quartier latin, si tumultueux
1, 5| (104S) envie de citer un nom, au hasard. Mais l’histoire pouvait
1, 5| (105S) et ils désespéraient du hasard, lorsqu’au milieu de la
1, 5| (109SC) galériens, aux docilités du hasard sous la main des forts.
1, 5| (110C) lâchement Frédéric. ~ Le hasard le servit, car il reçut,
1, 5| (115F) de papiers, en prit un au hasard, les enveloppa, consolida
1, 5| (120FC) Il fallait supposer un hasard, ou l’ennui de passer leur
2, 1| (140F) distinguer leur figure ; un hasard pouvait avoir fait sortir
2, 1| (147C) examinateurs bronchassent. Puis le hasard avait voulu qu’il tirât au sort
2, 2| (189FC) sans qu’il s’en doutât. Le hasard lui offrait un auxiliaire,
2, 2| (196E) pas. ~ Elle regardait, au hasard, devant elle, tout en se
2, 2| (212S) C’était une méprise, un hasard, une de ces choses inexplicables
2, 3| (228S) passant devant sa maison par hasard, elle n’avait pu résister
2, 3| (230FC) Vous ne l’auriez pas, par hasard ?  » ~ Le mandat était resté
2, 3| (245S) reprit : ~ —  » Par quel bon hasard êtes-vous venu ?  » ~ Il
2, 3| (250F) de Musset se trouvait par hasard sur la commode. Il en tourna
2, 3| (252E) mais sans rien voir, au hasard ; il se heurtait contre
2, 4| (268E) grand’faim, il empoignait au hasard, parmi les restes du dîner,
2, 4| (271F) Paris ; comme personne, par hasard, ne se trouvait là pour
2, 4| (273FC) apprenait cette aventure. ~ Le hasard voulut qu’il rencontrât
2, 5| (311F) amarantes, faisaient au hasard des fusées vertes. Dans
2, 6| (322S) affligeait ? Etait-ce, par hasard, qu’on ne l’aimait pas ?  » ~ —  »
2, 6| (324E) yeux ; et, balbutiant, au hasard, les premières paroles venues : ~ —  »
2, 6| (334S) rencontre au Champ de Mars. Le hasard seul l’avait fait se trouver
2, 6| (338S) visites ; et sortant comme par hasard, elle allait au-devant de
2, 6| (343F) sait, elle pouvait, par un hasard quelconque, être en avance ?
2, 6| (345F) empêchait sans doute, c’était un hasard extraordinaire, un de ces
2, 6| (346FC) pièces de monnaie prises au hasard dans sa main, de la physionomie
2, 6| (349E) violentes ; et il s’en alla au hasard, par les rues. ~ Des hommes
3, 1| (386C) dans le salon un tapis de hasard encore tout neuf, avec des
3, 1| (390SC) partirait, ce serait un hasard, rien de plus ! ~ Frédéric
3, 1| (399E) surlendemain, ils recommencèrent au hasard, comme leur cocher voulait,
3, 1| (408F) s’exposer. ~ —  » Si par hasard on te tue !  » ~ —  » Eh !
3, 1| (414E) coups de baïonnette, au hasard, dans le tas. ~ Ils furent,
3, 1| (415S) indifférent, lui demanda si par hasard il n’avait pas rencontré
3, 2| (417C) demander sa main à tout hasard. Cette audace offrait des
3, 2| (427S) frissonna :  » Est-ce que, par hasard, il lui aurait aussi promis
3, 2| (429S) Viens demain soir, comme par hasard, et profites-en pour me
3, 3| (450S) Est-ce que… par hasard… ce serait ?…  » ~ —  »
3, 4| (474S) demoiselle des courses, par hasard ?  » ~ —  » Quelle absurdité !  »
3, 4| (478SC) tant il souhaitait un hasard qui l’en débarrassât. ~
3, 4| (482S) Vas-tu les défendre, par hasard ?  » ~ —  » Eh bien, oui !  »
3, 4| (488FE) portier avait été prendre au hasard dans un bureau, répétait : ~ —  »
3, 5| (494SE) répondit-il, et avait marché au hasard, dans les rues, pour s’étourdir. ~
3, 7| (517FC) Puis, ils accusèrent le hasard, les circonstances, l’époque

1, 4| (56S) rompre. Pourquoi ne pas hasarder, tout de suite, le mot d’
2, 2| (207S) haut ; et des plaisanteries hasardeuses ne choquèrent point, tous
3, 5| (495FC) était livrée à tous les hasards de la misère. Cette ignorance

1, | (98FC) les douleurs à l’horrible chance de ne plus la voir.
2, 4| (285SC) de conjurer la mauvaise chance, ce dont M. Vezou profita.
3, 2| (428S) adversaire accumula les chances mauvaises ; MM. Dambreuse

1, 6| (123C) commotion. Il maudissait le sort, il aurait voulu battre
3, 2| (426FC) et la disposition toute fortuite des sièges leur permettait

Autres mots du champ : bonheur, malheur, mégarde, occasion, risque…
À noter que du mot « accident », 0 occurrence.
En revanche, « hasards » sans mots : p. 41, 82, 95, 129-130, …, 507.

Tags : ,

Publié dans le JLR


(Les commentaires sont désactivés).