Post-exotique en dégustant ma brandade

samedi 30 janvier 2010, à 23:59 par Berlol – Enregistrer & partager

Peu à dire sur ce quatrième cours consacré à Alto solo. Ceux qui connaissent ma voix l’entendront un peu nasale ; c’est que le rhume a déjà commencé son œuvre… À écouter ici.
C’est néanmoins une séance importante pour la compréhension de l’action et des fondements de l’action dans le roman. Considérations sur :

  • omniscience (1ère partie) et conscience (2e partie),
  • mélodrame (sur le modèle de mélomane) et tragédie (contenue dans l’exposition et le suspense),
  • passoire (tri sur les marches, « seuls des hommes et des femmes résolus […] », p.74) et nasse (salle de concert envahie par 300 frondistes),
  • spectacle élitiste et spectacle populaire (voire populiste, bien sûr),
  • la résistance passive de ceux qui sont venus quand même (peut-être mise en abyme en hommage — désespérant — au Silence de la mer de Vercors et à la fondation des Éditions de Minuit…)
  • les doubles sens des expressions à nom d’oiseau : « intellectuels en queue de pie », « comme une volée de pinson », « [payer] en roupie de sansonnet » (p.97), les musiciens et leurs « nids à poussière », « crincriner une petite danse », « turluter une passacaille », « des poules mouillées » (p.98) — la violence verbale ayant produit son effet d’humiliation sur tous les mélomanes sauf sur l’altiste, qui a renfermé son violon dans son étui, il ne peut s’ensuivre que de la violence physique. Ce qui fera l’objet du prochain cours.

Références brièvement données pour Victor Klemperer, LTI. Ce faisant, je viens de trouver là et maintenant, cette intéressante suite de vidéos relatives à cette langue du Troisième Reich telle qu’étudiée par Klemperer.

Déjeuner au Saint-Martin, où nous retrouvons par hasard et avec joie un couple d’amis et leur petite fille. Je leur fais l’article post-exotique en dégustant ma brandade et en sirotant le bordeaux que F. nous offre pour son anniversaire.
Après quoi je vais me coucher parce que le rhume avance, le nez coule, la tête sous pression…
Enregistrement, cependant, de l’excellent Pastoureau chez Veinstein hier soir et les cinq épisodes du feuilleton Conversations avec Kafka de Gustav Janouch.

Tags : , , , , ,

Publié dans le JLR


(Les commentaires sont désactivés).