J’efface et je recrée — comme dieu…

mardi 26 août 2008, à 23:59 par Berlol – Enregistrer & partager

Journée pourrie par ma propre crédulité. Je m’étais pris à croire qu’il serait possible — et simple — d’intégrer le JLR (depuis 1995 sous Dotclear) dans le JLR 2.0, avec la fonction Importer de ce dernier. En apparence, la procédure a seulement échoué. Mais quelques heures après, quand j’ai voulu poster le billet d’hier, je me suis aperçu qu’il était devenu impossible de le poster, de poster, que tout le blog fonctionnait normalement, de l’extérieur, y compris les commentaires, mais que, simplement, l’éditeur refusait d’enregistrer le texte que je lui copiais-collais. J’ai attendu (ayant d’ailleurs d’autres choses à faire, comme nettoyer une salle de bains du sol au plafond), puis suis passé de WordPress 2.6 à 2.6.1, ce qui ne mange pas de pain, ai posté sur le forum WordPress pour obtenir quelques conseils, remis en ligne le back-up du 24, que je garde précieusement, ainsi que les commentaires d’hier. Mais rien n’y a fait : le blog a fonctionné de mieux en mieux, sauf précisément l’éditeur, c’est-à-dire l’enregistrement du contenu de l’éditeur dans la table de la base de données… Ce qui est quand même le cœur du système, m’aperçois-je.
Demain, j’efface et je recrée — comme dieu… Mais pour ce soir, je replonge dans le Modiano.

Ah oui, le soir, avons regardé I Am Legend (F. Lawrence, 2007). L’intrigue, reprenant encore une fois le roman de Richard Matheson (titre éponyme, dont j’avais entendu parler mais que je n’ai pas lu), assez bien mise au goût du jour, me fait aussi fortement souvenir du Dernier Monde de Céline Minard, lu l’an dernier. C’est que le thème me (nous) parle, hélas, maintenant qu’il est passé du statut de science-fiction à celui de scénario plausible.

Tags : , ,

Publié dans le JLR

3 commentaires

  1. christine

    et voilà … à trop se prendre pour Dieu … on fait tout planter !
    de là à y voir le doigt ou les foudres d’icelui, il y a un pas … que je ne franchirai pas

  2. karl

    Alors il ne faut surtout pas s’arrêter en si bon chemin et poursuive avec « The Las Man On Earth » par Ubaldo Ragona et librement télécharge sur Internet Archive parmi de nombreux autres films.

    http://www.archive.org/details/last_man_on_earth_ipod

  3. Berlol

    Merci, Karl. Je vais essayer…

    J’aime souvent bien vos billets mais n’ai pas trouvé l’espace commentaires pour vous le dire.