Envie de retourner dans cette nasse

lundi 22 novembre 2010, à 23:59 par Berlol – Enregistrer & partager

Difficile de parler de ce que l’on ne peut pas montrer.

Côté RIM, les tunnels de la recherche sont réputés longs et j’en fais l’expérience ces temps-ci. Je suis quand même parvenu à compiler en texte les trois volumes de la Bibliographie des Mazarinades de Célestin Moreau disponibles en pdf dans les sites Gallica et Google livres dans des conditions variables… Il reste encore aux membres de l’équipe à vérifier des transcriptions de pièces effectuées par une société privée qui aurait dû finir ce boulot en septembre, et nous serons prêts pour la réunion de lundi prochain. Ouverture du nouveau site, en principe, au premier trimestre 2011.

Côté PPE, les notices et les textes s’accumulent sur Volodine et ses acolytes et tout cela réservé à une minuscule communauté (qui n’en est même pas une et) qui n’en fait RIEN. J’en suis désolé, Antoine V. et Dominique S. aussi. La faute au carriérisme universitaire qui pousse nos collègues à considérer comme nul tout ce qui n’avance pas leur progression ; il leur faut surtout des publications papier en France et en Amérique du Nord. Ceci dit, en devient membre qui veut ; qu’on se (et me) le dise.

Exactement comme le dit François, les Actes du colloque Robbe-Grillet d’Ottawa 2009 sortent alors que ceux d’un colloque sur Claude Simon en Sorbonne en 2008 et ceux de Cerisy sur Mérimée en 2007 sont encore dans les limbes, sans doute à cause de l’aide à la publication… Qui en l’occurrence est moins une aide qu’on ne le croit. (Petite rectification à son billet : Dominique Viart n’avait finalement pas pu se rendre à Ottawa.)

Le séminaire de l’Institut franco-japonais sur les Mots de Sartre avance vers sa fin. C’est une révolution à 360°, selon le mot célèbre d’une ministre de l’économie, qui m’a amené à explorer en détail la qualité et la virtuosité de cette œuvre pour finalement ne guère l’aimer plus qu’avant.
J’ai décidé de ne plus mettre en ligne les enregistrements audio des séances. En effet, mon but en les mettant en ligne depuis plusieurs années était de susciter la discussion, ce qui n’est pas le cas, n’a jamais eu lieu. Tant pis pour ceux qui les écoutaient (je peux toujours les communiquer si l’on m’en fait la demande). Je dois bien admettre que la notion de « salon » que je tentais de valoriser il y a quelques années était et est toujours… une utopie. (Voir dans le texte les développements sur la notion de lieu, justement.)

Le prochain séminaire (janvier-mars 2011) portera sur Bel Ami de Maupassant. L’adaptation radiophonique de France Culture, les propos sur le film interdit (de Louis Daquin en 1954) et sur une prochaine version américaine m’ont donné envie de retourner dans cette nasse de la bourgeoisie et du colonialisme.

 

Tags : , , , , , , , , ,

Publié dans le JLR

2 commentaires

  1. F

    j’avais cru que tu voulais reprendre du service dans la grande nasse web, zut, et bien dommage, tu manques (ton écart manque)

    on continue quand même, c’est vrai que c’est un monde radicalement séparé de l’université gagne-pain, dommage aussi, parce qu’avant elle avait une autre fonction

  2. Berlol

    D’une nasse l’autre…